Thomas Pietrzak
english
Astronomie

Observations
Catalogue
Instruments

Astronomie

26/02/2006 : description

Après de long mois où se sont succédés mauvais temps et particulièrement un ciel irrémédiablement nuageux : une ouverture s'est produite cette nuit. Mes deux Baader Hypérion de 3,5mm et 13mm flambants neufs dormaient paisiblement dans le placard depuis quelques semaines déjà. Il était temps de le faire prendre un peu l'air. Il fait cependant encore très froid, les grands moyens se sont imposés : 3 pantalons, trois paires de chaussettes, un sweet, un pull, un gilet, et une veste polaire. Dommage : on ne peut pas mettre plusieurs paires de godasses smile. Pour les mains, une paire de gants de cycliste a fait l'affaire. J'ai sorti des gants plus épais à la fin de la soirée. Pour couronner le tout : un gros bonnet en laine. Bref, je suis prêt pour affronter le froid.

Tom devant le téléscope

C'est parti pour l'installation de la bête. Ca prend... un certain temps. Ensuite je tente direct de pointer Saturne. Normalement c'est facile : c'est un objet très brillant. Cependant quelques derniers nuages ont décidé de me mener la vie dure. En plus j'avais réglé mon chercheur comme un pied, alors ça n'arrangeait pas les choses. Bref une fois les nuages dégagés Saturne apparaît. Je regarde avec l'Hyperion 13mm. L'image est nette, il n'y a pas de doutes. Mais bon même si à ce grossissement on voit déjà une jolie petite bille avec un joli p'tit anneau autour, le 3,5mm s'impatiente. Je le met sur l'engin. Premier constat : la mise au point est très difficile ! En fait je n'ai pas réussi à obtenir une image vraiment nette. On pouvait voir Saturne en gros plan, une belle bille jaune pâle sur laquelle on devine une petite bande légèrement sombre vers le milieu. L'anneau est grand, et on y voit l'ombre de la planète sans y voir de division cependant. Bref c'était peut être dû à de la turbulence, mais je n'ai pas eu le piqué du 13mm, même sur les étoiles voisines. Un autre phénomène à noter : au bout de quelques secondes d'observation, on voit un cercle clair (son diamètre est environ un tiers du champ visible) autour de Saturne, et le reste est plutôt assombri. Pourtant dans cette partie sombre on voit quelques étoiles, et quelques satellites. Ca doit probablement être à cause de la buée. Après cela je monte la webcam sur le porte oculaire : et oui, j'ai fait des frais ces derniers temps. Comme un con je prend directement mes images au format fits... qui est en noir et blanc. Donc toutes mes photos de cette soirée sont en noir et blanc.

Saturne Saturne Saturne

Ensuite je tente de pointer Mars... mais pas de bol, le tube heurte le trépied. Impossibilité mécanique de pointer Mars... Ce sera pour plus tard. Je passe à M42, la nébuleuse d'Orion, pendant ce temps. C'est l'occasion de tester le filtre UHC sur les hypérions. Il s'avère que sans filtre, le 13mm se débrouille très bien, on y distingue même M43 si je ne me trompe pas. Le filtre UHC rend le fond du ciel complètement noir, et la nébuleuse verdatre. Je ne crois pas que c'est la couleur naturelle de M42, mais bon : au moins on la voit bien. Le grand champ est très appréciable, même si on en voudrait « encore plus » wink Le grossissement est peut être un peu trop faible pour ce qui est de la partie visible. Pour information M42 fait en théorie 1,1° de champ et l'oculaire 0,9° donc en théorie ce serait l'inverse. Le piqué est toujours très bon. Ca devient légèrement flou sur les bords du champ (c'est la coma ça je crois bien). Je tente avec le 3,5mm « pour voir », et c'est bien ce qui me semblait : ça grossit trop. On voit la nébulosité principale, qui prend pratiquement tout le champ, mais du coup il n'y a plus assez de contraste. Avec le filtre UHC on n'y voit pratiquement plus rien. J'ai tenté d'enlever la partie amovible, mais ça ne donne rien de spectaculaire. C'est le moment de sortir de crayon et de griffoner un peu.

M42 M42

Mars n'est toujours pas abordable, alors je retourne vers Saturne. C'est vraiment joli. Dommage que ce ne soit pas assez net. Je ne sias pas si ça peut être à cause de la collimation. Dans les plus faibles grossissements je n'ai pas ce genre de problèmes. Mais bon. Tant pis, je me renseignerai sur le sujet. En attendant, je refais un petit dessin. Mine de rien il commence à faire froid. Mes petit doigts fragiles hors de la poche se glacent facilement pendant cet exercice. Une fois le dessin fait, je vais me faire un petit thé.

Ensuite c'est la crèche (M44) qui me turlupine. J'étais vaguement tombé dessus en cherchant Saturne, mais sans y faire attention. Il s'agit d'un très grand amas ouvert : 1;58° de champ, soit le 4e plus grand objet du catalogue de Messier. Les trois premiers étant la galaxie d'Andromède (M31) qui fait 2,67°, une nébuleuse planétaire de très faible magnitude (12,2) cataloguée M76 et qui mesure 2,33° et enfin l'amas des Pléiades (M45) qui s'étend sur 1,83°. Sur mon instrument pour observer en entier cet amas avec un oculaire de 80°, il faudrait une focale de 20mm. Pour du 68° comme les hypérions il faudrait du 23,3mm. Quand aux petites Plössel de 52°, il faudrait un 30,4mm. Bref pour l'instant je suis condamné à n'en voir qu'une partie. J'ai bien tenté d'enlever la lentille amovible du 13mm, mais le piqué n'est pas terrible avec cette configuration. Ce n'est pas grave : je fais un dessin. C'était pas facile de dessiner car il commençait à faire vraiment froid. Le givre commençait à apparaitre un peu partout. Ensuite je me dis « la webcam, ça ne grossit pas trop donc peut être qu'il y a moyen de l'avoir en entier». Je branche et je fais des photos. Cependant le problème là c'est le champ par contre...

M44 M44

Je retente Mars et ourrah ! Ca passe ! Le 13mm m'affiche quelque chose de correct. Petit, mais correct. Je met le 3,5mm et là j'ai une image assez dégueulasse. C'est gros, il y a de la couleur, de la lumière, mais c'est vraiment flou. Je soupçonne réellement un besoin de collimation. Faut que je me renseigne là dessus aussi. C'est bien dommage parce qu'après avoir comparé avec les autres oculaires : le grossissement est assez stupéfiant. Même si ça ne rivalise pas avec les photos qu'on voit sur le net par exemple. Il est possible que ça vienne du fait que Mars soit basse aussi, donc raisons de plus pour que la turbulence me chiade tout. Bref je tente quelques photos qui ne donnent pas grand chose, et je branche la webcam. Bon toujours en noir et blanc think et plus petit que ce qu'on voyait à l'oculaire. Vivement que j'aie la powermate 5x, mais peut être que je ne devrais pas bruler les étapes.

Saturne avec quelques satellites dont Rhea et Titan

Quand j'y pense, j'ai même pas fait un petit coucou à M45. Cependant, j'ai essayé de trouver de « nouveaux » Messiers (pour moi). C'est ainsi que j'ai réussi à pointer M3. Il s'agit d'un amas globulaire près de la Grande Ourse. Le 13 me permet de le voir assez bien. Décidément cet oculaire est top et polyvalent. L'objet se présente comme une sorte de nuage assez rond (non, je n'ai pas oublié la mise au point smile). Avec les autres oculaires je ne vois rien. Cette fois ci le 3,5mm n'a rien à se repprocher car l'objet est légèrement plus grand que son champ (0,26° contre 0,24°). Et le filtre UHC sur le 13mm n'apporte rien. Mais on pouvait s'y attendre. L'appareil photo n'avait plus de piles, je n'avais plus de feuilles pour dessiner, et la webcam refuser de voir ce M3, donc pas de traces de cette observation malheureusement.

Je repointe un dernier coup Saturne pour la route. Je reprend une série d'images à la webcam. Je remballe les gaules en espérant pouvoir ressortir le matos rapidement. En tout cas j'ai du travail pour traiter les images maintenant. C'est parti...